Pompes à chaleur AIR / EAU

Les pompes à chaleur en général et la pompe à chaleur air/eau en particulier, constituent aujourd’hui le mode de chauffage le plus pertinent pour des constructions neuves, tant en termes d’investissement que de performances. Utilisant les calories présentes dans l’air et donc disponibles gratuitement, les pompes à chaleur permettent le transfert de ces calories vers des émetteurs de chauffage. Certains modèles haute température peuvent également s’avérer être un choix judicieux pour de la rénovation. Calimax vous propose une gamme de pompes à chaleur air/eau particulièrement performante avec un rapport qualité / prix très avantageux.

Veuillez nous excuser pour le désagrément.

Effectuez une nouvelle recherche

Comment fonctionne une pompe à chaleur air/eau ?

La pompe à chaleur air/eau puise l'énergie dans l'air extérieur puis utilise un circuit d’eau pour transporter la chaleur. On trouve aujourd’hui sur le marché une offre très large avec différents systèmes et à différents coûts.  La plupart des modèles voient chuter leurs performances dès que la température descend sous les -5°C, rendant indispensable un chauffage d’appoint dans certaines régions. Néanmoins, certains modèles plus performants peuvent être opérationnels jusqu’à -25°C. Les performances d’une pompe à chaleur dépendent donc étroitement de la situation géographique et du climat. Cette solution peut s’avérer peu adaptée en cas d’hivers rigoureux et de températures négatives, sauf si la pompe à chaleur est combinée avec un autre type d’énergie.



Les différentes étapes du fonctionnement d’une pompe à chaleur air/eau

La pompe à chaleur air/eau correspond à un système aérothermique qui utilise les calories de l’air extérieur pour les restituer dans l’eau de chauffage. Cette transformation est rendue possible grâce à l’utilisation du fluide frigorigène, un gaz. En passant successivement de l’état liquide à l’état gazeux, le fluide frigorigène va transmettre l’énergie contenue dans l’air extérieur, à l’eau du système de chauffage central.


Cette transformation se compose de quatre phases. Dans un premier temps, le fluide frigorigène, à l’état liquide, récupère les calories de l’air extérieur. La température du fluide augmente grâce à l’énergie captée. Le fluide se transforme alors en gaz et par conséquent il s’évapore. Le compresseur alimenté par un moteur électrique compresse alors le fluide frigorigène, augmentant ainsi sa température et sa pression. Le fluide frigorigène condense lorsqu’il est en état de vapeur haute pression transmettant ainsi la chaleur à l’eau de chauffage. Le gaz redevient liquide. Enfin, le détendeur fait chuter la pression du fluide frigorigène et prépare le fluide liquide avant la phase d’évaporation.


On peut distinguer 4 composants pour les pompes à chaleur monoblocs : l’évaporateur qui permet la transformation du fluide frigorigène en vapeur, le compresseur qui permet d’augmenter la pression et la chaleur du gaz, le condenseur destiné à restituer à l’eau du circuit chauffage la chaleur du fluide frigorigène et enfin, le détendeur dont le rôle est de diminuer la température et pression du gaz.



Avec la pompe à chaleur air/eau, faites des économies d’énergie

Si les performances de la pompe à chaleur air/eau sont très intéressantes en neuf, elles permettent également de réaliser de réelles économies d’énergie en rénovation, même s’il est souvent pertinent de les associer avec un système de chauffage d'appoint lorsque les températures chutent. Ainsi, un poêle bois-bûches ou granulés, voir une chaudière à granulés constituent un complément idéal en période de grand froid.  Calimax vous propose des systèmes de gestion d’énergie adaptés, privilégiant selon le souhait de l’utilisateur, l’une ou l’autre énergie. La production d’eau chaude sanitaire peut également être proposée avec différents systèmes et en particulier le solaire.


Pour produire du chauffage, la pompe à chaleur air/eau utilise l’électricité. Elle a notamment besoin d’un moteur électrique pour compresser le fluide frigorigène. Le rendement d’une pompe à chaleur est exprimé par son COP (Coefficient de performance). Il traduit la quantité de chaleur produite par rapport à l’énergie électrique consommée par le compresseur. Plus le COP est élevé, plus la pompe à chaleur est performante. Une pompe à chaleur air/eau ayant un coefficient de performance (COP) de 4 permet ainsi de restituer 4 kWh d'énergie thermique pour 1 kWh d'énergie électrique achetée. Cela dit, on trouve souvent sur le marché des argumentaires faisant la part belle à ce COP de 4, donné par exemple pour une température extérieure de +7°C, avec une eau chaude délivrée à 35°C. Ces données clémentes s’il en est, ne reflètent pas la réalité d’une consommation dans la durée et ne sont que le reflet d’un instant T, mais qui variera forcément vers des températures plus négatives. Pour certains modèles on peut diviser par 2 la performance annoncée, une fois celle-ci convertie en rendement annuel.



Le rendement d’une pompe à chaleur air/eau

L’important est de considérer le rendement en situation réelle pendant toute la saison de chauffe. Le COP annuel est un COP global intégrant toute l’année les différents niveaux de COP, selon chaque température extérieure. Cette nouvelle génération de COP est la seule représentative du rendement réel de la pompe à chaleur, pour une installation en aérothermie. On parle ainsi de COP saisonnier, plus à même de refléter dans le temps, le rendement réel d’une pompe à chaleur. 


L’installation d’une pompe à chaleur air/eau requiert dans tous les cas une étude précise, pour proposer la puissance et la version la plus adaptée aux contraintes de l’habitation, ainsi que les émetteurs en place en association ou non avec d’autres types d’énergies. 

Voir plus caret

Actualités

Voir toutes les actualités Voir toutes les actualités